Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Servitude administrative grevant l'usage des chalets d'alpage et des bâtiments d'estive :

Publié le par Mariana-Hélène Firdion

Le Conseil constitutionnel a rendu une Décision le 10 mai 2016, Société civile Groupement foncier rural Namin et Co. n°2016-540, dans laquelle il était question de servitude administrative grevant l'usage des chalets d'alpage et des bâtiments d'estive. 

Le Conseil constitutionnel a été saisi le 12 février 2016 par le Conseil d'État d'une question prioritaire de constitutionnalité relative à la conformité aux droits et libertés que la Constitution garantit du second alinéa du paragraphe I de l'article L. 145-3 du code de l'urbanisme. 

Ces dispositions permettent à l'autorité administrative de subordonner la délivrance d'un permis de construire ou l'absence d'opposition à une déclaration de travaux à l'institution d'une servitude restreignant l'usage, en période hivernale, des chalets d'alpage ou des bâtiments d'estive non desservis par des voies et réseaux. 

La société requérante soutenait notamment que ces dispositions portent atteinte au droit de propriété. 

Le Conseil constitutionnel a relevé que les dispositions contestées ont pour objectif de ne pas créer de nouvelles obligations de desserte des bâtiments en cause par les voies et réseaux et de garantir la sécurité des personnes en période hivernale. 

Compte tenu du caractère circonscrit du champ d'application des dispositions contestées et des conditions dans lesquelles la servitude peut être instituée, le Conseil constitutionnel a jugé que les dispositions contestées ne portent pas une atteinte disproportionnée au droit de propriété. 

Le Conseil constitutionnel a, en conséquence, déclaré conforme à la Constitution le second alinéa du paragraphe I de l'article L. 145-3 du code de l'urbanisme dans sa rédaction résultant de la loi n°2003-590 du 2 juillet 2003. 


Texte du Conseil constitutionnel. 
Photo CC0 Public Domain. 

Servitude administrative grevant l'usage des chalets d'alpage et des bâtiments d'estive :
Servitude administrative grevant l'usage des chalets d'alpage et des bâtiments d'estive :